Chemin : Accueil > Blog bio > Bien Être > Les huiles qui sont ESSENTIELLES pour les voyages et vacances

Les huiles qui sont ESSENTIELLES pour les voyages et vacances

Les vacances approchent et vous pensez à préparer votre valise. Mais avez-vous songé à votre trousse de premiers secours ?

Huiles essentielles pour les vacances

 

Voici quelques huiles essentielles indispensables pour parer aux petits soucis qui peuvent survenir lors de votre voyage ou votre séjour.

 

Problèmes digestifs, constipation ou turista

Le changement de climat, de latitude, d’alimentation mettent parfois à l’épreuve notre système digestif. On évitera donc  les chocs thermiques en buvant ou mangeant glacé alors qu’en extérieur la température est élevée. On sera attentif à ne pas boire d’eau du robinet et à se laver les mains. Malgré cela la turista peut vous perturber. Dès les premiers symptômes, vous pouvez masser le ventre avec 1 goutte de basilic tropical et lécher une goutte que vous aurez déposée sur le dos de votre main sur le 4 Gros Intestin (point d’acupuncture) qui est situé entre  l’index et le pouce. À renouveler dans les 2 heures qui suivent si nécessaire. 

Attention de bien respecter la dose, car cette huile contient du méthylcalvicol (molécule à fort potentiel toxique) ce qui limite fortement la posologie et sa durée. Vigilance donc.

 

Parfois le changement de lieu occasionne de la constipation.
Si vous êtes sujet à cette perturbation temporaire, pensez à emporter des fruits secs comme des pruneaux ou des figues, à boire de l’eau fréquemment, à ajouter de l’huile végétale de sésame ou chanvre dans votre alimentation.  Vous pourrez masser votre ventre avec 1 goutte d’HE de gingembre mélangée avec une cuillère d’huile de sésame et mettre la même préparation dans votre salade par exemple.

 

Piqure d’araignée, de puce, de guêpe

Avant tout, pour tout type de piqûre d'insecte, vérifiez que le dard est parti, puis ajoutez pure exceptionnellement une goutte d’HE de lavande aspic sur la lésion, toutes les 30mn, à renouveler jusqu’à soulagement. Vous pourrez également mettre un patch à l’argile quand vous serez rentrés à la maison pour soulager la zone douloureuse de votre piqûre si la douleur persiste. 

La lavande Aspic fait donc partie des huiles essentielles à emporter dans votre sac à dos pour les balades.

 

Coup de soleil, brûlure

Pour rappel, il est vivement déconseillé de s’exposer au soleil de 12h à 16h (attention au décalage horaire) et il est nécessaire de bien s’hydrater et de porter des vêtements pour se protéger des risques de coup de soleil. Après toutes ces précautions prises, pour stopper la brûlure vous pouvez appliquer une goutte de lavande vraie pure sur la zone. Pour approfondir le soin vous pouvez mélanger HE de lavande vraie avec 1 goutte d’HE camomille matricaire dans de l’huile vierge de millepertuis pour masser la zone. Attention cette dernière est photosensibilisante donc pas d’exposition au soleil pendant au moins 3h.

 

Mal des transport

Pour lutter contre les nausées liées au mal des transport, rien de tel que de respirer de l'huile essentielle de menthe poivrée. Vous retrouverez rapidement un état de bien-être.
A ne pas utiliser chez la femme enceinte, surtout pas les trois premiers mois.

 

Hématome, bosse, coup

L’HE d’hélichryse italienne s’avère le meilleur remède d’urgence pour empêcher que l’hématome ne s’étale. Peut-être la seconde huile essentielle à mettre dans son sac à dos. Elle peut s’appliquer pure sur la bosse. En fonction du choc une radio peut-être envisagée pour vérifier qu’il n’y a pas de fracture. L’HE d’hélichryse italienne s’utilise aussi, par exemple en cas d’œdème dû à un long transport en avion, à mélanger avec de l’huile végétale de calophyllum inophyllum qui est une huile circulatoire et fluidifiante du sang. On l’applique en massage léger sur les jambes après une douche fraîche.

 

Rhume, coup de froid, mal à la gorge ou abcès

Les variations de température dus aux changements de latitude ou à la climatisation dans les transports occasionnent parfois des coups de froid, petit rhume ou mal de gorge, l’infection peut s’étendre jusqu’aux oreilles. Une solution efficace est de masser la gorge, le cou et le derrière de la tête avec 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (dénommé aussi Tea Tree ou melaleuca alternifolia) mélangées dans une cuillère à soupe d’huile vierge (noisette, sésame ou une huile de table dont vous disposez). 3 à 4 fois par jour pendant 5 jours maximum.

 

L’arbre à thé pourra être aussi utilisé en cas d’abcès ou d’aphtes, une goutte pure sur la zone à traiter.

 

Moustiques et douleurs musculaires

Pas toujours simples de passer des vacances au soleil sans être piqué par des moustiques. L’HE d’Eucalyptus citronné en diffusion ou sur les vêtements est bon répulsif. Elle est aussi efficace contre les puces ou si dans votre chambre, des fourmis ont élu domicile, quelques gouttes sur leur trajet devraient les faire fuir. L’HE de Corymbia citriodora nom latin de l’eucalyptus citronné soulage aussi les douleurs musculaires. Mélanger quelques gouttes dans de l’huile de Bellis (pâquerettes) ou d’arnica. Masser la zone douloureuse.

 

 

Mon conseil AROMA

Quand vous voyagez à l’étranger, apprenez les noms latins des HE ou notez-les dans un calepin, car dans de nombreux endroits du monde, les pharmaciens connaissent les dénominations latines des plantes. L’anglais sera souvent insuffisant. Évidemment ils seront mieux répondre à votre demande, s’ils en ont en magasin ce qui n’est pas systématique. Vous pouvez aussi emporter le « Petit cahier pratique de Françoise Couic-Marinier sur les Huiles essentielles éd.Solar » qui est une bonne alternative à son volumineux guide d’aromathérapie. Vous retrouverez tous les conseils de base et de nombreuses recettes pour fabriquer vos onguents, baumes et mélanges pour compléter votre trousse.

 

Petit cahier Pratique des Huiles Essentielles

 

Et si vous souhaitez concilier, séjour santé au Kerala (Inde), yoga et cours d’aromathérapie, Florence Bandéra vous propose un voyage en novembre prochain, pour tout savoir http://www.therapia.sitew.com/#Stages_Aromatherapie_Reiki_Relaxation.D.

Et si l’aventure n’est pas au programme, vous pouvez la retrouver dans l’Oise où elle organise des cours à la demande.

 

Des remèdes naturels qui ont un prix

A savoir : pour obtenir un litre d’huile essentielle de rose, c’est environ 4 tonnes de pétales qui seront nécessaires, d’où le prix élevé de cette Rolls-Royce de l’aromathérapie. Certains fabricants n’hésitent pas à diluer les HE pour diminuer leur coût, il vous faudra donc être vigilant quant à la provenance des huiles essentielles que vous achetez.  

 

La connaissance des huiles essentielles - Un art accessible qui se maîtrise :

En effet l’aromathérapie demande une certaine connaissance pour bien utiliser sans danger les huiles essentielles. Les risques potentiels sont dus à une extrême concentration de molécules chimiques (jusqu’à 250 pour la lavande) et à la qualité des HE.

 

Pas question d’utiliser les huiles essentielles à la cuillère comme un sirop et de les absorber sans conseil avisé d’un professionnel ou d’une maîtrise du sujet. On fonctionnera donc toujours à la goutte mélangée dans un support, comme de l’huile vierge ou un comprimé neutre, ou bien diluée dans un savon ou de l’alcool pour un usage ménager.

Synthétiser tous ces usages et intérêts dans un article relève de la gageure. Pour bien maîtriser l’aromathérapie de nombreux ouvrages traitent le sujet mais attention à ne pas prendre un ouvrage trop vulgarisateur, des erreurs figurent dans certains qui peuvent occasionner des risques d’intoxication ou d’allergies.  La meilleure solution reste donc de suivre des cours à usage familial, il en existe  surement près de chez vous.

 

HE - Les précautions avant usage, petit rappel

L’usage des huiles essentielles demande des précautions d’emploi pour éviter des risques de brûlure mais aussi d’interactions avec d’autres médicaments. Elles sont déconseillées aux enfants de moins de 7 ans et aux femmes enceintes. En premier lieu, on pratique un test dans le creux du bras, en déposant une goutte que l’on réitère 3 jours après pour s’assurer qu’il n’y a pas de réaction allergique. On retiendra de ne pas s’exposer au soleil après avoir mis des huiles essentielles sur la peau. On ne poursuivra pas le traitement au-delà de 5 jours. Si les douleurs persistent ou s’intensifie, l’état de santé se dégrade, il est indispensable de consulter un médecin. Les indications fournies dans cet article et l’usage qu’il pourrait en être fait, ne peuvent engager la responsabilité de son rédacteur.

 

Florence Bandéra

Thérapeute en médecine chinoise

Aromathérapeute organise des cours sur les huiles essentielles en Picardie et au Kerala Inde www.therapia.sitew.com

Tél. 03 44 51 90 31 (Appelez de la part de Bio & Bien-être.fr) 

 

 

 

             > Trouver un cours d'aromathérapie près de chez vous <

 

 

Autres articles à lire : 

 

Les précautions d’usage pour utiliser les huiles essentielles

 

Le guide terre vivante des huiles essentielles

 

 

 

 

 

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter cet article !

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Produits à la une

Produits en promotion