Chemin : Accueil > Blog bio > Bien Être > La médecine traditionnelle chinoise sur le chemin de l’intégration

La médecine traditionnelle chinoise sur le chemin de l’intégration

Médecine douce, médecine alternative, médecine complémentaire sont différents noms pour évoquer des pratiques holistiques qui viennent compléter les traitements conventionnels. 

 

Depuis quelques années  la médecine occidentale utilise le terme de pratiques intégratives, reconnaissant par là même le bienfondé de ces thérapies.  

Et en première place se trouve la médecine traditionnelle chinoise avec des traitements quasi sans contre-indications et qui s’insèrent dans des protocoles de soins classiques comme les traitements contre la douleur, le stress, l’insomnie ou certains cancers, limitant la prise de médicaments.

 

 

Un peu d’histoire


La médecine chinoise serait née – 3000 ans avant J.C mais certains pensent qu’elle serait encore plus ancienne. Elle a développé des concepts tels que le Yin et le Yang bien connu par ce symbole ☯, les 5 éléments avec sa correspondance avec les saisons Bois/Printemps, Feu/été, Terre/été indien, Métal/Automne, Eau/hiver et les méridiens qui ressemblent à des routes ou des « fleuves d’ énergie » qui parcourent tout le corps. Sur ces trajets se trouvent plus de 360 points de connexion. On peut les stimuler avec des aiguilles ou les doigts (digitopuncture) pratique avec des enfants ou des personnes sensibles à l’aiguille.

 

L’être humain depuis sa venue sur terre a dû prendre soin de sa santé ainsi que de celle de ses proches. Des hommes et des femmes se sont donc spécialisés dans l’usage et la cueillette des plantes. Homme-médicine, shaman, sorcier, druide, au fil des siècles et des lieux, il change de nom mais répond toujours à la même préoccupation, soulager la souffrance grâce à son savoir transmis traditionnellement. À partir du XVI les universités grâce à la diffusion du livre vont créer la médecine. «  N’était docteur en médecine que celui qui avait acquitté ses diplômes de médecine, botanique, de philosophie et d’astrologie. Le médecin devait avoir une connaissance globale de l’univers terrestre par la phytothérapie et l’anatomie, céleste par l’astrologie et spirituelle par la philosophie. »

 

L’inquisition et la chasse aux sorcières suppriment cette connaissance. Pendant ce temps en Chine, on continue d’enrichir ce savoir en s’appuyant sur des textes vieux de 4000 ans.

 

La médecine traditionnelle chinoise - Médecine intégrative

 

Que recouvre la médecine traditionnelle chinoise ?


La médecine traditionnelle chinoise est divisée en plusieurs branches :

- la pharmacopée qui consiste en la prescription de plantes comme les herboristes ;

- l’acupuncture qui utilise de fines aiguilles qui sont placées sur les différents points parcourant le corps 

- le massage appelé Tuina qui consiste à palper les trajets des méridiens avec différentes techniques pour faire circuler l’énergie 

- le Qi-cong qui est une forme de gymnastique énergétique pour entretenir la santé.

- le Feng-shui qui étudie les convergences énergétiques de l’habitat et propose d’agencer l’espace de façon plus harmonieuse. Une bonne santé demande aussi un environnement adéquat.

- Le yi-king qui  est un art divinatoire pour mieux s’orienter dans la vie.

 

 

La médecine traditionnelle chinoise en France


En France, l’acupuncture sera divulguée au début du XXe siècle par des sinologues amoureux de la Chine, différents courants verront le jour comme l’auriculothérapie (poncture des oreilles) enseignée par Nogier, exclusivement à des médecins, délaissant la tradition.  

 

Cependant des écoles  de MTC voient le jour en France dans les années 90, elles enseignent les techniques traditionnelles et ancestrales et conservent la vision globale de l’être humain.

 

 

Quelles techniques recouvrent la médecine traditionnelle chinoise ?


Tout d’abord le thérapeute ne pose pas de diagnostic médical mais établit un bilan énergétique, recherchant l’étiologie (l’étude des causes) de la maladie. Ce qui implique de connaitre les conditions de vie de la personne. Il tiendra compte de son environnement – travail, familial -, de son alimentation et de son hygiène de vie. Puis il appliquera un traitement en fonction des éléments apportés par celle-ci. Il dispose dont de tout un « arsenal » thérapeutique pour améliorer la santé.

 

Le thérapeute peut appliquer des ventouses –bien connues de nos grands-parents- que l’on pose sur les zones douloureuses ou pratiquer un massage avec l’aide de celles-ci. La digitopuncture –les doigts sont placés sur les points d’acupuncture-  elle s’avère d’un usage plus facile pour les enfants ou les réfractaires aux aiguilles. L’acupuncture qui consiste en la pénétration superficielle d’aiguille en métal sur différents points. L’accumulation de froid ou de douleurs sera traitée grâce aux bâtons d’armoise dénommés moxa pour chauffer les zones déficientes. Toutes ces techniques traditionnelles ont pour objectif de soulager différents troubles et maladies mais aussi d’entretenir la bonne santé, car la MTC est conseillée pour s’entretenir en bonne santé et donc en prophylactique.

 

Médecines traditionnelles chinoises - Ventouses


La médecine traditionnelle chinoise et médecine conventionnelle.

 

De nos jours la médecine traditionnelle chinoise est considérée comme une médecine intégrative, elle complète intelligemment les traitements de la médecine moderne (« qui s’est déconnectée de la connaissance ancestrale et philosophique »pour citer le docteur Frank Ledoux*), par un soutien sur le long terme et apporte des solutions et un soulagement appréciable en complément.

 

 

Quels atouts ?

 

Une séance dure environ une heure. Le thérapeute prend donc le temps de vous écouter. Il pose différentes questions sur votre mode vie, sur votre passé, sur les examens qui ont pu être pratiqués et sur votre attente avant de mettre en place le traitement approprié. L’objectif étant de retrouver un équilibre parfait à partir du réseau interne constitué des méridiens et donc de compléter le traitement que votre médecin vous a conseillé. Le nombre de séances sera fonction des troubles à accompagner. De nombreux patients consultent tous les mois leur praticien pour s’entretenir en bonne santé, une surveillance qui permet de détecter parfois des troubles nécessitant de consulter le médecin référent qui pourra prescrire des examens complémentaires.

 

 

Le champ d’intervention de la médecine traditionnelle chinoise


Dans les années 60, les grands hôpitaux de Paris ont expérimenté l’acupuncture pour des opérations à cœur ouvert ou des césariennes. De nos jours les pathologies visées sont le stress, les troubles du sommeil ou gynécologiques, les douleurs diverses, post-traumatiques, rhumatismes, accompagnement des troubles associés en cancérologie, la dépression, l’arrêt du tabac, pour ne citer que quelques exemples. Son champ d’intervention est très large et elle peut se combiner avec l’usage de l’aromathérapie ou du magnétisme.

Le patient est de plus en plus acteur de sa santé et un travail « d’équipe » s’instaure avec le thérapeute et le médecin qui ont un même objectif : la santé de leur patient.

 

 

Prise en charge par le régime d’assurance maladie. 

 

L’assurance maladie ne prend pas en compte les consultations pratiqués par des thérapeutes non-médecins, mais depuis quelques années de nombreuses mutuelles incluent une prise en charge en acupuncture, renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé.

 

 

 

(*) Les citations sont extraites de La phytembryothérapie, l'embryon de la gemmothérapie du Dr Frank Ledoux, éd. Amyris.

 

«Les médecines ayurvédique indienne, énergétique chinoise, alchimique du Moyen-Age ou anthroposophique allemande, toutes quatre fondées sur la connaissance des lois de la création, sont basées sur ces principes de connaissances ancestrales »*.

 

 

 

Auteur : Florence Bandéra - Thérapeute en MTC

Organise des formations en Reiki & aromathérapie en immersion dans le Vercors, en Inde et dans l’Oise

Site de son école : www.therapia.sitew.com – 03.44.51.90.31

 

 

Autres articles à lire : 

Vers une reconnaissance des thérapies complémentaires ?

Coupeurs de feu, magnétiseurs, que peuvent-ils nous apporter ?

 

 

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter cet article !

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Produits à la une

Produits en promotion