Chemin : Accueil > Blog bio > Bien Être > L’intestin, organe clé de notre santé

L’intestin, organe clé de notre santé

Découvrez les troubles physiques, et psychiques à ne pas négliger et dont la solution se trouve dans nos intestins

Les intestins forment une symbiose entre nos cellules et la flore intestinale

 

L’intestin, qui comprend l’intestin grêle et le côlon, est l’organe le plus long de l’organisme avec ses 6 à 8 mètres. C’est une sorte de long tube, avec une porte d’entrée et une porte de sortie, qui totalise près de 400 m² de surface d’échanges, soit la plus grande surface du corps permettant les échanges avec l’extérieur.

 

L’intestin, organe clé de notre santé


Les nombreuses fonctions de nos intestins


L’intestin a de nombreuses fonctions, la principale étant de finaliser la digestion et d’absorber les nutriments. D’autres moins connues sont de faire barrière aux toxiques, bactéries et autres substances nocives pour notre organisme, mais aussi d’éduquer et contrôler notre système immunitaire. En effet près de 70% des cellules immunitaires se trouvent dans la zone de notre intestin. Sont produits sur place des anticorps, des hormones, des enzymes, des neurotransmetteurs… Sans oublier la gestion des émotions et le lien avec le cerveau car 100 millions de neurones se trouvent dans notre ventre.

 

 

Une barrière aux toxiques, bactéries et autres substances nocives

 

Nous nous focaliserons ici sur la fonction barrière de notre intestin. Cette barrière sélective, intelligente, qui permet le passage des nutriments mais pas le passage des autres substances, est composée d’une seule couche de cellules sur la surface d’un terrain de tennis. Elle est recouverte par la flore intestinale, qui la protège et qui vit en harmonie avec nous.

Chaque être humain possède sa propre composition de flore intestinale. En effet jusqu’à 1000 espèces bactériennes peuvent se trouver dans notre intestin et on estime que 100.000 milliards de bactéries vivent à l’intérieur de nous, soit 10 à 100 fois plus que de cellules humaines. Elles représentent un poids de 2 kg et utilisent environ 20% des calories que nous absorbons.

Cette flore amicale, nourrie et logée, joue un rôle essentiel en digérant certaines molécules pour nous, en produisant des vitamines.

 

Une harmonie fragile

 

Cette harmonie fragile peut être altérée par 3 éléments principaux que sont : une alimentation déséquilibrée, la prise répétée de médicaments, le stress.

Surviennent alors des troubles, rassemblés sous le terme de dysbiose.

 

 

La dysbiose : des symptômes communs à prendre en compte

 

Ces symptômes sont connus de tout le monde, et pourtant on leur accorde peu d’importance : constipation, diarrhée, gaz, odeurs, crampes intestinales, brûlures d’estomac, mauvaise haleine, ballonnements. Votre corps se manifeste et ces premiers signes de perturbations devraient vous alerter. Si vous réagissez à ce moment, vous pouvez inverser le processus d’altération de votre barrière intestinale rapidement.

Les causes de la dysbiose sont aussi vos leviers d’action :

¡  Alimentation : faible consommation de fibres, consommation excessive de viande, de sucres, de lait animal, de gluten…

¡  Mauvaise hydratation

¡  Mauvaise mastication

¡  Prise répétée d’antibiotiques ou de substances toxiques

¡  Mauvaise gestion du stress

¡  Manque d’activité physique

 

A ce niveau, vous avez encore la main ! 

 

 

Les troubles intestinaux peuvent provoquer des problématiques sévères


Lorsque la composition de la flore intestinale se modifie substantiellement, des complications peuvent survenir.

 

Un exemple est la candidose.

Au moins 10% des personnes qui me consultent en naturopathie sont touchées par ce problème. Et malheureusement, elles ont été traitées pendant longtemps et sans succès pour des symptômes variés sans que l’on ait mis le doigt sur la cause profonde de tous leurs troubles.

 

Certes les symptômes de la candidose sont larges :

¡  Signes digestifs : aphtes, colite, ballonnements, pyrosis, troubles du transit…

¡  Fatigue progressive et inexpliquée

¡  Troubles psychiques : état dépressif, anxiété, irritabilité, troubles du sommeil, de la concentration, de la mémoire…

¡  Comportement alimentaire (attirance pour le sucre)

¡  Infections gynécologiques et urinaires

¡  Problèmes dermatologiques, eczéma, acné, psoriasis, mycoses

¡  Allergies cutanées, respiratoires, alimentaires

¡  Perturbations du système immunitaire (au bout de 20 ans en moyenne de candidose non traitée)

 

Une candidose nécessite un suivi, un traitement et un régime strict. Il faut plusieurs mois pour revenir à un équilibre bactérien favorable.

 

Par ailleurs si les troubles intestinaux sont installés depuis un moment, on parle de perméabilité intestinale, et cela concernerait 1 personne sur 3 !

 

L’altération de la barrière intestinale provoque une inflammation intestinale chronique plus ou moins symptomatique localement, responsable de perturbations immunologiques (allergie, maladies auto-immunes, maladies inflammatoires chroniques…). Les études montrent que la perméabilité cause de l’augmentation des allergies, des intolérances alimentaires, du stress, de l’obésité, du diabète, et de beaucoup d’autres pathologies.

 

Le corps ne se nourrit pas de ce que l’on mange, mais de ce que l’on digère

On ne le dit pas suffisamment, l’alimentation est la base de la santé. L’alimentation moderne en revanche, ne semble pas propice à notre santé ! Elle est acidifiante et carencée en vitamines et oligo-éléments avec des aliments riches en graisses saturées et en protéines, des sucreries, des aliments raffinés, contenant des pesticides, colorants, conservateurs et autres substances chimiques… Les aliments sont stérilisés, non vivants. Et nous finissons de fragiliser notre santé par la consommation d’alcool et de tabac.

 

 

Retrouver une alimentation saine et équilibrée


Cela peut paraître compliquée dans notre quotidien moderne et pourtant c’est indispensable. Pour cela vous devez réduire la consommation de certains aliments comme la viande, les produits laitiers, les graisses saturées et les sucres. Mangez plus de fibres (nourriture de la flore) : fruits de saison, légumineuses, crucifères, céréales pauvres en gluten, mais aussi des produits lactofermentés : choucroute, kéfir, laits fermentés… Le régime crétois a montré ses bénéfices avec une population de centenaires en bonne forme qui fait envie.

 

En plus de l’alimentation, il y a quelques règles d’hygiène de vie simples, mais qui font la différence :

¡  30 min de marche à l’extérieur par jour minimum pour oxygéner son corps et son esprit, mettre en route le transit intestinal et activer la pompe du retour veineux

¡  Boire un verre d’eau au réveil, éventuellement additionné du jus d’un demi-citron, afin de nettoyer le tube digestif et le foie

¡  Pratiquer la cohérence cardiaque, ce qui aide à la gestion du stress

¡  Apprendre la communication non violente, de manière à mieux gérer ses émotions

¡  Arrêt des substances toxiques (tabac, perturbateurs endocriniens, pesticides…)

¡  Cures régulières de nettoyage : par l’utilisation de plantes adaptées ou par des jeûnes

¡  Utilisation de probiotiques ciblés en cas de besoin

 

 

Article écrit par Marianne Kardasz, naturopathe certifiée OMNES, spécialisée dans l’accompagnement des pathologies chroniques, auto immunes et dégénératives.

www.mkardasz-naturopathe.com

 

Marianne Kardasz Naturopathe

 

 

 

A lire également :

Les bienfaits de la méditation - cancer colorectal

Chi Nei Tsang - Un massage du ventre aux multiples bienfaits

Commentaires (1)

Le 04 décembre 2017 à 06:58:06

Par Martine Simonnin

Bravo pour toutes ces explications Marianne ! J'apprécie beaucoup. Puissent un maximum de personnes y trouver leur intérêt pour leurs problèmes de santé ! Merci.

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Produits à la une

Produits en promotion