Chemin : Accueil > Blog bio > Bien Être > L’état d’esprit pour arrêter la cigarette : arrêtons la victimisation !

L’état d’esprit pour arrêter la cigarette : arrêtons la victimisation !

Par Delune Alexis - Imprimer cet article

Être dépendant de la nicotine a paradoxalement un côté confortable : on peut ainsi se dire que tout ceci, quelque part, n'est pas notre faute.

Penser d'une telle façon revient à s'infantiliser. On serait ainsi tombé dans le piège de la cigarette, comme si ce n'était pas nous qui faisions la démarche d'acheter nos paquets et d'en consommer consciencieusement le contenu ! Il est très important de se mettre dans un état d'esprit totalement différent.

 

Faut-il se culpabiliser ?

Non, vous n'êtes pas coupable, ni fautif.

En fumant, vous ne faîtes pas de mal à autrui mais uniquement à vous-même (à moins que vous n'enfumiez votre entourage).

Dans la vie, certaines choses surviennent sans qu'on ait une quelconque emprise dessus : vous ne serez pas responsable si vous subissez un tremblement de terre ou êtes atteint d'une maladie génétique. Il n'en est pas de même de la cigarette. Cette machine à cancer ne s'ingère pas insidieusement dans votre organisme pendant votre sommeil. Pour l'obtenir il faut se déplacer, payer (cher) et ensuite s'organiser pour la consommer, puisqu'on ne peut pas fumer n'importe où ni n'importe quand. Personne ne vous oblige à fumer, pas même votre organisme et votre subconscient.

Certes, une partie de votre subconscient peut vous pousser à la cigarette et votre corps drogué peut demander sa dose de nicotine, mais cela ne vous rend en rien esclave du tabac. Simplement, vous vous imaginez en être esclave (et donc victime). Un esclave n'ayant pas le choix de sa condition, cela vous rend donc, quelque part, innocent d'une telle situation.

Chassez cette idée fausse ! Sans culpabiliser aucunement, dîtes-vous que vous êtes parfaitement responsable de ce qu'il vous arrive. La cigarette est un choix, votre choix.

 

Partant de ce constat, vous pouvez dès lors prendre la responsabilité et faire le choix de vous passer de tabac.

 

 

Article rédigé par Alexis Delune pour Bio&Bien-être.fr
Pour découvrir les ouvrages de l'auteur Alexis Delune :  cliquez sur ce lien

 

 

Hypnose et tabac

 

Commentaires (2)

Le 25 mai 2012 à 15:13:39

Par etre

Bonjour,
La voie du milieu, là-dessus je suis tout à fait d'accord avec vous ! Mais de la à dire que vous AIMEZ inhaler de la fumé cancérigène ... et encore, si cette fumé pouvait modifier notre état de consience de quelconque façon, ça pourrait au moins être amusant ;-)

Après vos années d'abstinence, votre première cigarette, a-t-elle bon gout ? Je pense que vous êtes accro comme tout les fumeurs ...

J'ai fumé pendant 20 ans, unpaquet par jour env. J'ai arrếté il y 6 mois. Je sais que si j'en refume une, c'est reparti. Mais je suis réellement ravie d'être non fumeuse, de ne plus penser à ça et d'avoir trouvé un vrai équilibre en moi ...

Le 24 mai 2012 à 01:46:24

Par Elisabeth

j'aime fumer. je fume "on and off", j'arrête, je reprends. je fume peu, trois quatre, six grand maximum, cigarettes par jour. en ce moment, j'achète un paquet, puis reste sans fumer plusieurs semaines ou plusieurs mois. parfois, je ne fume pas pendant plusieurs années... je n'y pense pas, puis je reprends. cool.
je ne fume que seule chez moi, c'est comme ça que je les aime, que je les savoure. silencieuses ou en musique, avec un thé ou un café. la porte ouverte. donc plutôt à la belle saison. elles sont toutes post-prandiales. :)
je me fais plaisir et je ne culpabilise pas.
arrêter n'est pas intimidant car si j'ai envie de recommencer, je m'écoute. pas de pression du genre "je dois arrêter POUR TOUJOURS" !
le juste milieu. l'équilibre. :)

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Produits à la une

Produits en promotion