Chemin : Accueil > Blog bio > Bien Être > Pourquoi tester et approuver un dentifrice bio ?

Pourquoi tester et approuver un dentifrice bio ?

Par Karine Bioetbienetre - Imprimer cet article

Le saviez-vous ? Dans la composition des dentifrices que l’on retrouve en grande surface, on retrouve des dérivés d’huile de palme, du dioxyde de titane, du triclosan…

Matin, Midi, Soir, nous les mettons dans notre bouche mais qui sont-ils vraiment ?

Sodium Lauryl Sulfate :
C’est un dérivé d’huile de palme (ou de coco parfois) que l’on trouve dans la plupart des dentifrices. Il serait utilisé pour donner le côté épaississant et moussant aux pâtes à dentifrice mais aussi dans les shampoings ou gels douche…
Synonymes de sa consommation : déforestation industrielle et atteinte prolongée à la biodiversité.
Et si vous ne le trouvez pas dans la liste des ingrédients, il y a de fortes chances pour que vous tombiez sur du dioxyde de titane, dont il vaut mieux éviter la consommation, même si nous ne sommes pas censé avaler du dentifrice, d’infimes quantités ne sont pas recommandés à la consommation.

Le fluor :
Il est utiliser pour combattre les caries mais à forte dose, c’est un produit toxique pour le système nerveux.
Pour preuve, vous retrouvez sur la plupart des emballages et tubes de dentifrices pour enfants la « notification enfants » suivante :  « Enfants de 6 ans et moins : utiliser une quantité de dentifrice de la taille d’un petit pois sous la surveillance d’un adulte afin d’en minimiser l’ingestion. En cas d’apport de fluorure provenant d’autres sources, consultez un dentiste ou un médecin ». Comme quoi !  Ce n’est pas anodin.

Le triclosan :
C’est un antifongique et antibactérien, utilisé pour le traitement des gingivites.
Mais c’est aussi un perturbateur endocrinien !

Le dioxyde de titane : Il a été classé par le Centre International de Recherche sur le Cancer en 2006 comme « cancérigène possible » . Des chercheurs de l’université de Lausanne émettent eux aussi de sérieuses suspicions à son encontre dans un rapport de 2011.

Les parabens :
Ils sont utilisés comme conservateurs.
Ils ont mauvaise réputation, cela dit, il en existe plusieurs sortes.
Le methylparaben est toléré par les organismes de contrôle sanitaire.

L’huile de palme
On la retrouve quasiment dans chaque composition…  Et quand elle n’y est pas on trouve du dioxyde de titane.

Alors que faire ?
L’autre alternative est de faire son dentifrice soi-même. La recette ne contenant pas de conservateurs, il faudra faire sa préparation chaque semaine.
Ou acheter un dentifrice bio, il faudra néanmoins lire leurs compositions.
Il en existe sans huile de palme, sans triclosan ou sans fluor, contrôlés par le BDIH (organisme de contrôle des cosmétiques), tout en ayant une sensation similaire en bouche.

 

Source : http://www.consommerdurable.com/2012/05/eviter-dentifrices-toxiques-huile-palme/

 


En action préventive contre les caries laisser fondre une demi-cuillerée a café le soir apres le brossage des dents.

NOTE IMPORTANTE : Comme d'autres édulcorants, au dela de 30-40 grammes par jour , le Xylitol peut occasionner quelques troubles gastriques.

Le xylitol est dangereux pour les chiens qui ne metabolisent pas ce produit comme l'homme.

Source : http://www.tetrobreath.fr/boutique/produits-au-xylitol?vmcchk=1

 

 

A lire aussi :
Dioxyde de titane, l'empoisonnement continu

Le Xylitol

Des remèdes naturels contre les petits maux de l’été

 

 

Acheter un dentifrice bio
Sur www.bio-proche.fr

 

Faire son dentifrice bio soi-même : un exemple de recettes de So Bio

Commentaires (4)

Le 18 mars 2013 à 09:40:13

Par Karine

S'il n'y avait QUE l'huile de palme... Mais nous trouvons aussi : triclosan, dioxyde de titane, fluor...

Si cela nous intéresse, il est important de savoir de quoi les industriels parlent dans la liste des ingrédients.
Cet article n'est pas une invitation au boycott, mais à l'information, à la prise de conscience de ce que nous consommons.

Bio&Bien-être est très attaché au respect du libre arbitre.

Le 15 mars 2013 à 18:43:47

Par Géraldine

Même si je me considère impliquée pour la sauvegarde de l'environnement, je trouve ça too much d'éviter des dentifrices parce qu'il y a des traces d'huile de palme dedans.
C'est du greenwashing je pense. Pour info : même Greenpeace a expliqué ne jamais avoir demandé le boycott de l'huile de palme. http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/11/19/l-huile-de-palme-une-mefiance-tres-francaise_1792612_3244.html

Le 13 mars 2013 à 22:03:45

Par Karine

Pour ceux qui ni connaissent rien : on parle de bicarbonate alimentaire.
On peut effectivement confier son hygiène bucco-dentaire au bicarbonate ; que ce soit pour blanchir les dents, assainir la bouche, rafraîchir l’haleine, ou lutter contre les aphtes.
Par précaution, on ne l'utilisera qu'une à deux fois par semaine.
L'avis de votre dentiste, qui connaît bien votre bouche, et soucis éventuel, reste primordial.

Le 13 mars 2013 à 17:19:40

Par coco83

Personnellement, j'utilise du bicarbonate de soude. Pas toxique et en plus ça blanchit les dents.

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Produits à la une

Produits en promotion