Chemin : Accueil > Blog bio > Bien Être > Kinésiologie et précocité

Kinésiologie et précocité

La kinésiologie peut s’avérer être d’une grande utilité pour accompagner les personnes précoces / à  haut potentiel.

Le phénomène de précocité et/ou de douance a toujours existé, et nous constatons à l’heure actuelle que beaucoup de personnes adultes ont été des enfants précoces, sans même le savoir. De plus en plus d’experts en psychologie se penchent sur la question, en constatant une réalité grandissante liée à certains troubles comportementaux, auparavant mal expliqués.


Ceci n’est pas un effet de mode, c’est une nouvelle prise de conscience dans l’approche psycho-émotionnelle humaine.

Beaucoup de facteurs comportementaux déterminent la présence d’une précocité et/ou d’une douance. Ceux qui nous intéressent en kinésiologie sont principalement les facteurs générateurs de stress.

 

En effet, les personnes touchées par ce phénomène peuvent présenter des déséquilibres émotionnels très forts en termes d’hyperémotivité et d’hyperesthésie sensorielle, tout simplement par le fait qu’elles sont comme des éponges qui « absorbent » tout sur le plan émotionnel. Si ces personnes ne savent pas ou ne peuvent pas évacuer le trop-plein d’émotions négatives, alors il peut se créer des peurs inexpliquées, des angoisses, un repli sur soi.

 

Par son outil, le kinésiologue peut aider ce type particulier de clientèle à se protéger de l’extérieur et à mieux vivre son intérieur. Les défusions de stress émotionnel permettent d’évacuer ce qui est vécu comme négatif et d’apprendre comment réagir de façon positive face à ce stress.

 

Je pense notamment aux enfants qui sont en échec scolaire, qui n’arrivent pas à s’intégrer dans des groupes, et dont certains présentent des troubles d’apprentissage. Ce sont parfois des enfants tout simplement précoces, qui ont besoin d’un modèle d’apprentissage particulier.

 

J’ai eu le cas, dans ma clientèle, d’une jeune fille de 14 ans qui présentait ces types de troubles. Après 5 séances, sa situation a changé. Un état de 

calme s’est installé et elle a pu se faire des amies à l’école. Les cauchemars nocturnes ont disparu, l’état émotionnel général s’est stabilisé. Et les relations avec ses parents et son frère se sont nettement améliorées.

 

Le travail en kinésiologie est tout à fait complémentaire pour aider les personnes touchées par ce phénomène.

 

Des centres de détection commencent à s’ouvrir un peu partout en France, et certains psychologues se sont spécialisés dans ce domaine. Il est très difficile de faire la différence entre une personne précoce et une personne simplement hyperémotive. Nous conseillons donc de laisser aux professionnels spécialisés dans ce domaine le soin d’effectuer un diagnostic de précocité avant toute intervention kinésiologique, afin d’éviter de faire émerger dans la conscience d’un client un faut diagnostic pourvoyeur de stress ou de questionnements inutiles sur son état émotionnel.

 

Fabrice Buhagiar, pour le Syndicat National des Kinésiologues.

Voir le site internet du SNK

 

 

Découvrir d'autres articles :

 

Apprenez à gérer vos émotions et celles de vos enfants

Pourquoi faire une psychothérapie ?

Cauchemars : que faire contre ?


 

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter cet article !

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Produits à la une

Produits en promotion