Accès client :   Mot de passe perdu ?
Annuaire produits du Bio et du Bien-être
Inscription à la newsletter

Produits à la une

Produits en promotion

Chemin : Accueil > Blog bio > Bien Être > Comment reconnaître un cosmétique naturel ?

Comment reconnaître un cosmétique naturel ?

Aujourd’hui la tendance est clairement aux cosmétiques naturels, cependant plus c’est la tendance plus des réalités différentes cohabitent et se multiplient.

 

Semant ainsi le trouble dans nos têtes, on ne sait plus trop quel cosmétique choisir pour soi ou sa famille.

Cosmétique Naturel

©lily - Fotolia.com

 

Un cosmétique naturel ?


Un cosmétique naturel c’est un cosmétique qui en théorie devrait être composé exclusivement d’ingrédients naturels, autrement dit d’ingrédients qui existent tels quels dans la nature.

Cependant en cosmétique il est nécessaire de transformer les plantes pour en faire des cosmétiques (distiller les huiles essentielles, presser les plantes pour obtenir de l’huile, faire des infusions, extraire les actifs…).

Alors plus précisément un cosmétique naturel devrait être composé exclusivement d’ingrédients d’origine naturelle, ce qui signifie que les ingrédients sont issus de la nature, ont été peu transformés (de façon mécanique uniquement, comme le fait de presser des graines pour obtenir une huile végétale), et ne sont donc pas modifiés chimiquement ou synthétisés.

 

En pratique, c’est plus complexe, vous l’imaginez bien.

En fait un cosmétique naturel est qualifié ainsi dès qu’il contient une partie d’ingrédients d’origine naturelle, et les fabricants sont vite tenter de qualifier leurs cosmétiques de « naturels » dès que 1, 2 ou plusieurs ingrédients sont naturels, même si ils représentent seulement 1% ou 10% dudit cosmétique.

 

Des labels pour y voir plus clair


Il y a plusieurs années maintenant des labels ont éclos pour clarifier les niveaux de qualité et de naturalité, le % d’ingrédients naturels (ou le % d’ingrédients naturels et issus de l’agriculture biologique). La démarche a été de mettre de côté le terme « cosmétique naturel » trop flou  et galvaudé, par le terme « cosmétique écologique » ou « cosmétique écologique et biologique » afin de désigner des cosmétiques qui contiennent des ingrédients naturels mais pas seulement : ces ingrédients doivent répondre aussi à des critères plus objectifs prouvant qu’ils sont sains et cohérents avec une démarche de développement durable. 

 

Sur la naturalité, le label plus répandu, le référentiel de la cosmétique écologique et biologique, précise par exemple que le cosmétique doit contenir 95 % d’ingrédients d’origine naturelle, sur le total de la formule. Il y a une tolérance de 5% pour utiliser des ingrédients de synthèse.

 

Ingrédients de synthèse interdits reconnus comme polluants ou problématiques pour la santé :

Huiles minérales dérivés du pétrole, ingrédients d’origine animale (à l’exception de la cire d’abeille, de la propolis et du miel), conservateurs corrosifs, émulsionnants ou ingrédients moussants obtenus chimiquement (hors chimie verte).

 

Le label Cosmébio permet d’être rassuré sur une qualité globale du cosmétique, sur le fait aussi qu’il ne sera pas testé sur les animaux en amont, que les emballages sont par ailleurs recyclables ou peu polluants. Une sacrée avancée pour choisir ses produits de soins.

 

Exemples de logo qui signifient que le cosmétique respecte le référentiel de la cosmétique écologique et/ou biologique ou un autre label équivalent comme celui de nature et progrès ou celui de cosmébio (association de fabricants qui se base aussi sur le référentiel) : 
Logo Ecocert  Cosmébio  Nature et Progrès

 

Découvrir le référentiel Ecocert

 

De plus en plus, sur les étiquettes sont précisés les % d’ingrédients d’origine naturelle dans la formule, que ce soit pour les cosmétiques qui sont labellisés ou pour ceux qui revendiquent une composition naturelle.Les fabricants indiquent obligatoirement la liste des ingrédients sur leurs cosmétiques : c’est la liste INCI sur vos packagings.

 

Les ingrédients y sont notés par ordre décroissant : de l’ingrédient présent en plus grande quantité jusqu’à celui présent en plus petite quantité.

 

Quelques ingrédients de synthèse à éviter si vous ne voyez pas de labels, et que vous souhaitez choisir des cosmétiques plus naturels :

Huiles minérales : petrolatum, paraffinum liquidum Paraffin, Cera Microcristallina,  Ceresin, Ozokerite, PolyisobutileneIngrédients non-biodégrabdables, perturbateurs endocriniens, conservateurs : EDTA, BHA BHT, TRICOLOSAN , PHENOXYETHANOL, DIMETHICONE et autres dérivés de SILICONE, CETEARETH et tout ingrédient se terminant par – ETH, tous les ingrédients commencant par PEG…, PARABEN (butylparaben, methylparaben…), les polyquats (polyquaternium-4 ou -10 par exemple) Filtres UV chimiques dans les crèmes solaires ou maquillage : Ethylhexyl Methoxycinnamate, les Benzophenone-3 et -4 et le Methylbenzylidene Camphor


En savoir plus sur le site ou dans les livres de « la vérité sur les cosmétiques » de rita stiens 


Le must, plus rare, sont les cosmétiques 100 % d’origine naturelle.

 

Dans ce cas la formule est totalement d’origine naturelle : elle contient des eaux florales, des huiles végétales, des extraits de plantes, des huiles essentielles, des texturants issus de plantes, et des actifs qui jouent aussi le rôle de conservateurs naturels.

 

Beaucoup de noms sont en latin, puisque les plantes sont toujours citées en latin, mais ce serait trop simple si il n’y avait pas aussi beaucoup de noms un peu barbares qui désignent pourtant des ingrédients d’origine naturelle (capric/ caprylic triglycérides par exemple, qui désignent des extraits d’huiles végétales). Il semble y avoir peu d’écarts a priori entre une formule 95% d’origine naturelle et une formule 100% d’origine naturelle.

Pourtant il y a une réelle différence de savoir –faire, à l’instar en cuisine d’un plat fait maison, avec des ingrédients sains et naturels. La qualité des matières premières et une haute technicité sont indispensables pour se passer de conservateurs de synthèse et améliorer de fait l’assimilation des actifs par la peau tout en  préservant mieux la santé de la peau, notre santé. 

 

Un consommateur qui sait mieux lire les étiquettes, qui fait un choix conscient des cosmétiques qu’il estime sain et écologique, ne sait pas toujours à quel point il est alors un consom’acteur : c’est lui qui fait bouger le marché des cosmétiques, qui pousse les fabricants à toujours plus de qualité, et de prise en compte de l’impact sur la santé et sur la planète des ingrédients utilisés.

 


Elise - Terrasens - Heuliad

Merci pour cet article à Elise,
Fondatrice de la marque Heuliad 
- cosmétique bretonne 100% d'origine naturelle
et de  la e-Boutique Terrasens

 

 

Autres articles à lire :

Cosmétique bio : comment être belle ET en bonne santé ?

Vernis à ongles, danger ?!

Savon et glycérine: pourquoi préférer les savons artisanaux ?

 

Commentaires (1)

Le 25 juin 2015 à 15:36:22

Par marie

bonjourt je cherche un bon coiffeur bio a nancy

Soumettre un commentaire

Votre nom/pseudo :
Votre mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Votre message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.